S’enregistrer   FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion
TESTS DE NOS JEUX CULTES
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MercenarieS for FuN Index du Forum » M2F Team » Infos du live Sujet précédent :: Sujet suivant  

TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Mer 19 Mar - 14:45 (2008) Répondre en citant  
Message
  Alex
Lieutenant


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 193
Localisation: alsace
Masculin
Qualité du joueur:
Age du joueur.: 32

voila,

Premier test d un de mes jeux cultes
il s agit evidemment de quake 3 Arena
le test sur DREAMCAST car c est sur cette console que je me suis le plus eclaté

Intérêt : 16/20
Le Quake-like brut de chez brut ! La Dreamcast accueille à bras ouverts le dernier rejeton d'id Software en grandes pompes, et fait honneur au genre sur console.
Graphisme : 18/20
Comme son homologue PC, Quake 3 Arena Dreamcast est d'un niveau graphique surprenant. Déchaînement de couleurs et de modèles 3D magnifiques.
Animation : 16/20
Cela reste fluide et rapide, même si quelques saccades sont observées dans les mêlées les plus saignantes.
Son : 15/20
Des bruitages dans la norme mais des musiques à couper coûte que coûte ! Un Quake-like se joue uniquement avec les bruitages, à l'ancienne.
Jouabilité : 17/20
Désastreuse à la manette (c'est trop fouillis !), elle devient magique au clavier et à la souris, des périphériques à posséder à tout prix si vous voulez devenir un maître !
Difficulté : 13/20
Pourquoi le niveau "cauchemar" est-il si dur !? 5 niveaux de difficulté, dont un à réserver aux furieux et l'autre aux manchots des pouces. Avec Quake 3 Arena, vous allez redécouvrir ce que le mot 3D veut dire. Grosse pratique requise.
Durée de vie : 16/20
Une partie solo qui se finit assez rapidement, quelques astuces à débloquer, et surtout un mode multijoueur prenant. J'ai hâte d'en découdre sur la Dreamarena avec les joueurs de toute l'Europe !


_________________
chui bon, chui bon... c' est comme ça !!




AIM MSN

Publicité
 MessagePosté le: Mer 19 Mar - 14:45 (2008)  
Message
  Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?



TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Mer 19 Mar - 14:49 (2008) Répondre en citant  
Message
  Alex
Lieutenant


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 193
Localisation: alsace
Masculin
Qualité du joueur:
Age du joueur.: 32

et le second, ninja gaiden sur xbox
sans doute un des jeux ou j ai passé le plus de temps

Intérêt : 16/20
Casser du méchant en faisant des pirouettes en tous sens, renouer avec un titre mythique relooké pour la 3D : voici deux arguments justifiant l’achat de ce jeu défoulant et impressionnant.
Graphisme : 18/20
Magnifique. Quels que soient les environnements, la beauté des décors est saisissante. Tecmo profite du hardware de la Xbox pour nous donner un contenu visuel qui laisse KO.
Animation : 17/20
C’est fluide, rapide, les mouvements s’enchaînent, les acrobaties décoiffent. Un beau travail d’animation hélas terni par une caméra fort mal conçue.
Son : 15/20
Musiques sympathiques et discrètes collant à l’action, bruitages des combats au poil, l’ambiance sonore est plutôt bonne. Le fracas des lames, les chocs secs des nunchakus dans les gencives. C’est bon, mangez-en !
Jouabilité : 14/20
Autant les combos s’enchaînent sans problème, autant la caméra est barbante. Dommage, on pouvait atteindre la perfection en terme de prise en main si cette maudite caméra se comportait mieux.
Difficulté : 13/20
Le jeu est dur, très dur, même en mode de difficulté normal. Les boss frisent la caricature tellement ils sont balaises. Attention à vos sauvegardes, car vous allez repartir très (trop) souvent les tripes à l’air.
Durée de vie : 15/20
Un titre doté d’une bonne durée de vie pour ce genre de jeu. La grande difficulté des boss est aussi une belle parade pour rajouter des heures de jeu. Ensuite, à vous les bonus : les Ninja Gaiden 1, 2 et 3 de la NES !



_________________
chui bon, chui bon... c' est comme ça !!




AIM MSN

TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Mer 19 Mar - 19:11 (2008) Répondre en citant  
Message
  GeNeRaL K LIBRE
Invité


Hors ligne




é voici le test de l'incontournable COD 4!!!!!!!!!!!! moi jdi note mérité méme si un 20 il l'auré mérité!!!!!!!!!!
Note globale : 18/20


Intérêt : 18/20
Linéaire et "scriptée", la campagne n’en reste pas moins passionnante grâce à une action variée sans faille, mise en scène avec maestria. Le multi, d’une hallucinante richesse, s’impose comme l’une des références du genre. Le plaisir de l’immersion à l’état pur.
Graphisme : 18/20
COD4 est vraiment impressionnant, surtout compte tenue de la taille des cartes. Les personnages sont magnifiquement détaillés (surtout en solo), les textures plutôt fines, les effets d’ombres et de particules excellents, les explosions impressionnantes…
Animation : 18/20
L’animation des personnages est d’un réalisme bluffant. Cela se voit un peu dans le feu de l’action, beaucoup lors du flash-back où l’on accompagne un sniper. Pour le reste, le jeu demeure parfaitement fluide malgré l’intensité des évènements.
Son : 17/20
Bruitages puissants, musique aux consonances rock qui dépotent bien et des voix françaises de qualité. Rien à redire.
Jouabilité : 17/20
La prise en main se révèle irréprochable, toujours avec ce petit verrouillage auto qui permet d’enchaîner les ennemis rapprochés et la régénération de vie. On peste un peu contre l’icône de grenade, imprécis ou l’absence de véhicules, mais le jeu est tellement plaisant à jouer…
Multijoueur : 18/20
Si l’on excepte l’absence de véhicules, COD4 fait un sans faute. Cartes variées, intéressantes, plein de modes de jeu, des équipements personnalisables, un système évolutif tout bonnement génial, une architecture on-line solide, il ne manque rien.
Difficulté : 18/20
Quatre niveaux de challenge sont disponibles pour la campagne. La difficulté est globalement très bien dosée, les éléments sont introduits intelligemment, les indications toujours claires, les alliés fournissent un véritable soutien et les points de sauvegarde sont réguliers.
Durée de vie : 16/20
Le solo, bien que dense, déçoit un peu par sa brièveté, d’autant qu’il n’y a pas de mode coopératif. La durée de vie repose du coup entièrement sur le multi, heureusement d’une grande richesse.





TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Mer 19 Mar - 19:20 (2008) Répondre en citant  
Message
  GeNeRaL K LIBRE
Invité


Hors ligne




voila le test de assassin's creed énorme jeux qui juste pour le solo histoire que jle finisse m'avé fai laché cod4 frenchemen jaten avc impatience le 2 je vous le conseille méme si ya pa le multi!!!!!


La douce caresse d'une lame secrète cachée au creux d'un avant-bras, son feulement alors qu'elle quitte le fourreau dissimulé sous la toile de la robe de l'exécutant, la chaleur du sang de la victime qui s'écroule sans un bruit. Qu'il est lyrique le credo de l'assassin. Et puis ça lui fera les pieds à l'autre gros naze là !
Il y a toujours des titres qui engendrent une douloureuse attente, Assassin's Creed aura été de ceux-là. Pour éviter tout risque de spoiler, on n'en dira pas trop ici sur le scénario du jeu qui parvient à emprunter des voies auxquelles on ne s'attendait pas nécessairement. Pour l'heure, tout ce que vous avez besoin de savoir, c'est qu'Altaïr est membre du clan des Assassins, un groupuscule soucieux de mettre un terme à la troisième campagne des Croisades. Déchu pour son arrogance, Altaïr va devoir subir une série d'épreuves afin de regagner son honneur et son rang de Maître Assassin, 9 épreuves, pour 9 cibles qu'on ira chercher de Damas à Acre en passant par Jérusalem, trois cités colossales où vous enverra votre Maître, Al Mualim.
Au seuil de la mort, votre proie vous livre ses secrets et troubles vos certitudes.
Naturel et fluide sont les premiers mots qui viennent à l'esprit quand on veut parler d'Assassin's Creed. Alors comme je suis un garçon qui se fie beaucoup à ses premières impressions, je commencerai par là. Nul ne l'ignore, Altaïr se déplace avec une telle aisance qu'il fait passer le Prince de Perse pour un ancêtre arthritique. La plupart d'entre vous ont certainement déjà vu quelques vidéos illustrant les prouesses acrobatiques de l'assassin, escaladant et bondissant avec plus de facilité qu'un chat. Mais la véritable prouesse c'est celle de l'équipe de développement qui a rendu tout ceci excessivement simple grâce à un schéma de contrôle intuitif qu'on ne va pas décrire dans les détails mais qui autorise le principe de la « course libre ». Une fois ce mode enclenché par la pression de deux touches, Altaïr adhère aux murs, saute sur n'importe quel bout de bois capable de le soutenir, se suspend etc. A vous alors de savoir vers quoi vous diriger afin de prendre de la hauteur, d'éviter de chuter en essayant de réaliser un saut trop long pour vous ou en fonçant vers un mur sans prises. Vous pourrez en effet grimper sur quasiment tout ce que vous verrez à partir du moment où c'est physiquement possible. Le moindre recoin dans un mur devient une prise, seuls les murs supposés être lisses dans la « réalité » vous feront obstacle. Il suffit d'imaginer un Prince Of Persia puissance 1000 et sans aucune limite pour avoir une idée de ce dont il est question. Véritable marque de fabrique du jeu (et des développeurs dont une partie provient de l'équipe du premier PoP), ces séances sont un pur régal, non seulement pour le joueur mais aussi pour ses yeux d'esthète tant l'animation d'Altaïr crève l'écran.
La porte de St Jean d´Acre gardée par quelques cadavres encore chauds.
Reste à voir quel gameplay sert cette agilité d'extraterrestre. Pour chaque cible, le rituel sera assez similaire. En premier lieu, ne vous faites pas remarquer. En circulant librement en ville, certaines règles doivent être observées, en courant, vous attirez l'attention, en vous cognant dans les passants également et on ne parlera même pas du fait de grimper sur les toits gardés par les archers. En somme, faites profil bas ou soyez prompt à réparer vos erreurs pour calmer un peu l'I.A. et les nombreux personnages non joueurs qui peuplent les cités. Sur les toits par exemple, n'hésitez pas à tuer les gardes en les poignardant discrètement avant qu'ils ne puissent donner l'alarme. Evitez en revanche de les pousser simplement vers le sol, à moins que vous ne souhaitiez volontairement provoquer une panique dans la rue, ce qui peut à l'occasion être utile ceci dit. Et si jamais l'alarme devait être donnée malgré vos efforts, sachez retrouver rapidement les abris. En semant vos poursuivants, une fois hors de leur vue, sautez dans les meules de foin, asseyez-vous sur un banc entre deux vieillards fourbus ou mêlez-vous à ce groupe d'érudits en pleine méditation. Ces bases de la discrétion et de la dissimulation, vous en aurez constamment besoin pour jouer avec les réactions de l'intelligence artificielle attentive à vos moindres faits et gestes.
Le saut de la foi, y a pas à dire hein, ça craque le slip.
Et sinon les assassinats ça se passe comment ? On y vient petits impatients. En arrivant sur les lieux, la procédure ne variera guère. Les 3 villes se voient divisées en 3 quartiers comportant un grand nombre de tours, clochers ou autres sommets formant des points d'observation sur lesquels il faudra grimper afin de mettre votre carte à jour et commencer à repérer les enquêtes préliminaires. Vol d'une carte à la mode pickpocket, informateur échangeant des tuyaux contre la mort de quelques soldats dans la rue ou encore interrogatoire musclé après filature de sa cible dans un lieu reculé à l'abri des regards, seront autant de méthodes permettant d'accumuler les données sur notre cible. A quel moment la frapper, où seront postés ses gardes, comment l'approcher etc. Plus vous effectuerez de missions de ce type, plus vous en saurez et plus la quête principale sera facilitée. Patience et longueur de temps, une vieille recette qui s'applique parfaitement à Assassin's Creed. A la manière d'un jeu comme Hitman, la précipitation ne vous amènera rien de bon ici.
Pensez à nettoyer les toits et notez en passant la fonction lock du jeu.
Une fois paré, vous pourrez lancer la séquence d'assassinat à proprement parler. Enfin à condition d'avoir pensé à couvrir vos arrières. Avant d'agir, nettoyez les toits des archers qui entraveront votre fuite. Neutralisez les gardes rapprochés. Et surtout, ne négligez pas de venir en aide aux citoyen harcelés par les Croisés ou les forces de l'ordre locales. Ce faisant, des groupes de complices ralentiront les soldats à vos trousses et des érudits vous cacheront parmi eux. Vous en saisirez l'importance par la suite. Pour le moment, agissez selon les informations à votre disposition. Vous pouvez par exemple avoir appris qu'un garde a l'habitude de délaisser son poste, profitez-en et attendez le moment propice pour frapper une fois proche de la cible. Evitez qu'elle soit entourée de 15 soldats, et frappez-là avec la lame secrète de l'Assassin pour assister ensuite à sa confession. Car à chaque vie volée correspond une scène de confession au seuil de la mort, un moment hors du temps au cours duquel Altaïr et sa proie font la causette et refont le monde ensemble, le bien le mal, les gentils, les méchants, des notions qui seront vite relativisées par notre assassin perturbé dans ses croyances. Du début de la séquence (l'entrée dans la zone d'action) à la phase de fuite, l'assassinat bénéficie d'une mise en scène forte aux intonations dramatiques qui lui évitent de sombrer dans l'anodin.
La fuite justement, c'est l'étape suivante, déjà décrite plus haut. Mieux vaut avoir bien préparé le terrain pour s'en tirer rapidement alors que l'alerte est donnée dans l'ensemble de la ville. Mais il est tout de même difficile d'éviter l'affrontement.
Les érudits vous aideront à franchir les postes de gardes.
Et ça tombe bien parce que je me demandais comment j'allais enchaîner pour vous parler du système de combat. J'ai vraiment un bol par permis quand j'écris des trucs moi. Outre la lame secrète que l'on peut employer pour venir à bout d'une cible inattentive ou envoyée au tapis, Altaïr joue de l'épée ou de la lame courte. Basé sur le timing, le système de combat repose donc en partie sur l'observation. Si un adversaire fait mine de venir vous frapper, lancez un contre, le plus souvent non seulement monstrueusement classe mais accessoirement mortel. Un pas en avant et une pression sur la touche d'attaque, vous brisez la garde et pouvez frapper dans le vif. Simple, mais assez complet pour un titre qui ne met pas l'accent sur les combats. D'ailleurs, dans la mesure du possible, mieux vaut les éviter, même s'ils seront souvent des passages obligés, notamment pour venir en aide aux citoyens.
Les contres sont aussi efficaces que classes.
On ne vous cachera pas qu'éviter les ennuis n'est pas toujours évident. Pour partie, on se facilitera la vie en faisant preuve de patience et en préparant bien son coup, mais pour le reste, la moindre erreur peut vous mettre dans l'embarras. Or, dans une ville pleine à craquer, on a vite fait de commettre une boulette. Dans les rues bondées de Jérusalem, Acre ou Damas, vous trouverez des passants, des soldats, des voleurs mais aussi des mendiantes venant s'accrocher à vos manches, vous empêchant d'avancer, ce qui devient vite crispant quand vous êtes en pleine filature et pas question de les bousculer sans vous mettre les gardes à dos. Idem pour les femmes portant des jarres qui font un scandale si on les renverse. Marchez sans heurts ou passez par les toits, mais ne faites pas d'esclandre si vous ne voulez pas troubler l'I.A. Ceci étant, assassiner d'un discret coup de lame un Templier est un excellent moyen de faire diversion et de dégager une voie, de même que balancer un archer du haut d'un toit. L'I.A. est une donnée fluctuante dans Assassin's Creed, ce qui fait par ailleurs partie de ses défauts.
A la longue, la grimpette sur les postes d'observation devient une formalité lassante.
Pour des raisons de progression, ses réactions ont la sale manie de varier et ce qui semble ne déranger personne en temps normal devient soudain un crime lorsqu'on doit, par exemple, assassiner 5 cibles secondaires pour un informateur en temps limité, au milieu d'une troupe de mendiantes qu'on peut à peine toucher sans donner l'alerte autour de soi. Autant vous dire que ce genre de petits ratés est franchement agaçant et contraindra souvent à tout faire pour trouver une autre mission venant nous débarrasser de cette pénible corvée. De même, vous en viendrez parfois à préférer la mort et le retour au checkpoint à la recherche d'un abris lorsqu'on vous poursuit, une méthode finalement plus rapide et moins pesante. De plus, dans la liste des regrets, il est difficile de faire l'impasse sur le caractère très répétitif du jeu. Si chaque séquence d'assassinat se veut originale et unique, le processus qui la précède réchauffe sans arrêt les mêmes mécanismes : repérer les enquêtes depuis les points de contrôles puis effectuer les enquêtes dont les types sont bien peu nombreux.
Mais voilà, Assassin's Creed fait partie de ces titres auxquels on arrive à presque tout pardonner. Parce que c'est une expérience peu commune aux dimensions souvent épiques, parce qu'il a une classe folle, parce qu'il est aussi addictif qu'une drogue dure. Et on pourrait en dire plus, si seulement j'avais encore de la place.
Dinowan, le 13 novembre 2007




En Bref...

Graphismes 17/20Chacune des trois cités offre une architecture particulière et fourmille d'une foultitude de détails qui leur confèrent une identité forte, effectivement à la limite de la reconstitution, ça grouille de vie. Quant à l'animation d'Altaïr, s'adaptant à la perfection à l'environnement, c'est une merveille. On regrettera pourtant des bugs de collision nombreux et un framerate souffreteux sur PS3.
Jouabilité 17/20Une fois de plus, Ubi Montréal fait des merveilles en matière de prise en main. Diriger Altaïr est non seulement simplissime, mais c'est de plus un véritable bonheur. La seule ombre au tableau reste celle de la redondance du gameplay ou de certaines entraves (les mendiantes au hasard) qui peuvent carrément devenir gonflantes.
Durée de vie 17/20Voilà un point difficile à déterminer puisqu'il va fortement dépendre de votre approche du jeu. En faisant le minimum, comptez une quinzaine d'heures pour terminer le titre, et environ 25 ou 30 si vous cherchez à remplir l'ensemble des quêtes.
Bande son 18/20Assassin's Creed réserve quelques thèmes grandioses et des musiques d'ambiance plus discrètes. Les villes sont assourdies par une nappe d'effets sonores composés de cris de marchands, de chants religieux ou de prêcheurs de l'apocalypse.
Scénario 16/20On pensait que le scénario avait déjà laissé filtrer ses secrets, on avait tort, Assassin's Creed mêle passé et présent dans une intrigue bien menée. Et les lecteurs des cycles de Dunes devraient tilter un poil.
Note Générale 18/20Avant de rédiger l'article, je m'étais mis en tête de faire tomber un point sur la note finale pour sanctionner quelques défauts dont certains sont, il faut l'admettre, passablement agaçants. Un peu trop répétitif dans son déroulement, pourvus d'une carte peu lisible, offrant quelques enquêtes énervantes ou une IA parfois un poil trop irascible, Assassin's Creed n'est pas parfait. Mais il est comme un gosse trop mignon qu'on n'arrive pas à gronder quand il met de la confiture plein notre chemise blanche toute propre. Magnifique, épique, immersif, prenant, ce premier volet d'une nouvelle franchise a bien trop de qualités et de caractère pour qu'on ait le courage de le punir. Et puis bon, 17 ou 18 hein, franchement, on va pas en faire une pendule non plus, c'est un hit et puis basta.







TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Mer 19 Mar - 19:22 (2008) Répondre en citant  
Message
  M2F o GuNNEr o
Lieutenant


Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2007
Messages: 286
Localisation: charentes-maritimes
Masculin
Jeux préféré(s): COD 4 bien sûr!!
Qualité du joueur:
Age du joueur.: 18

Pas mal jerem mais j'espère que tu m'en voudras pas si je ne lis pas tout!!!!
Bye 
_________________
Salut à tous sur ce forum remis au gout du jour!

M2F o GuNNEr o
Lieutenant de la M2F (ladder Call of Duty 4 S&D normal)




MSN

TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Mer 19 Mar - 19:25 (2008) Répondre en citant  
Message
  GeNeRaL K LIBRE
Invité


Hors ligne




non lol mai c que g pa trouvé cod4 é assassin's creed sur le méme site c pour que c plus long!!!!!!!!!





TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Mer 19 Mar - 19:28 (2008) Répondre en citant  
Message
  GeNeRaL K LIBRE
Invité


Hors ligne




voila fifa qui cette anné je doi dire ma beaucoup imprésioné!!!!!!!!!!!!
Graphismes 17/20En dehors d'une modélisation des visages des joueurs imparfaite, FIFA impressionne en parvenant à franchir un nouveau palier graphique après s'être légèrement essoufflé, notamment au niveau des textures des pelouses. Très proche d'une retransmission télévisée, ce volet prône le réalisme technique à tous les étages, avec l'habituel coup de pouce des licences, des maillots qui bougent au vent et surtout une animation quasi sans faille. Mention spéciale à la vingtaine de stades officiels, fidèles au plus haut point aux plus célèbres enceintes internationales.
Jouabilité 17/20FIFA est enfin une simulation. Ce réveil tardif et presque surprenant place le jeu d'EA Sports en concurrence plus que jamais directe avec la mentalité d'un PES. Plus complet, plus fluide, plus réaliste, ce cru 08 est avant tout plus varié dans les phases de jeu et propose un contrôle des plus manuels sur la circulation de la balle, dont la physique est pour la première fois totalement indépendante des joueurs. On regrette cependant, pour les vieux de la vieille ou les allergiques aux sticks analogiques, que les déplacements ne puissent être opérés avec la croix directionnelle.
Durée de vie 17/20A l'exception des compétitions internationales, rien ne manque à ce FIFA, si ce n'est d'être justement plus complet au niveau des sélections jouables, une quarantaine seulement. Le solo comme le multi vous occuperont largement jusqu'à FIFA 09, entre les modes Carrière, Compétition et Défi pour le premier et Fiesta et Xbox Live pour le second, d'autant que des matches à 5 contre 5 suivront bientôt. Le mode "Deviens Pro" apporte une agréable fraîcheur mais souffre de n'être pas assez développé en solo, dans l'optique de proposer une variante à la Carrière.
Bande son 17/20Occupé par sa délicate mission de relance du PSG, Paul Le Guen a redonné la place à Franck Sauzée pour accompagner Hervé Mathoux de Canal+, fidèle au poste. Un résultat forcément concluant si l'on met de côté quelques rares incohérences et répétitions du duo de choc. Quant à l'ambiance des stades ou la tracklist des menus, elles s'imposent une nouvelle fois comme des références de choix, avec, entre autres, la présence d'un speaker parfaitement audible ou des chants officiels de supporters de sélections nationales ou de clubs huppés.
Scénario -/20-
Note Générale 17/20Le choc opéré par la profonde refonte du gameplay de FIFA est un véritable tournant sur ce marché hautement concurrentiel, qualitativement parlant tout du moins. D'autant que cette attente date de plusieurs années et qu'elle réunissait à la fois les fidèles de la série et ceux qui souhaitaient voir PES davantage chahuté sur le rectangle vert. On accueille donc à bras ouverts ce FIFA qui laisse derrière lui un passé récent délicat et un profil qui ne sera désormais plus le sien. Une vraie bonne simulation affichant le réalisme que tout connaisseur réclame.


Note : La note générale est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères. 







TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 14:47 (2008) Répondre en citant  
Message
  dtf elMaTaDoR
Invité


Hors ligne




c vrai il é meilleure ke pes 2008





TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 16:17 (2008) Répondre en citant  
Message
  GeNeRaL K LIBRE
Invité


Hors ligne




voici le test de army of two. g fai a peine deux parti que déja il ma scotché direct maintenan j'attend de voir le mode coop que jvé bientot testé!!!! une chose a dire c que la note qu'il a recu é vrémen nul pour le jeu car il auré mérité un bon 15 voi 16!!!!!!
Graphismes 14/20Très performant sur les modèles de personnages, Army Of Two est nettement plus faible en matière de décors. Esthétiquement, on s'interroge également sur la vision de l'Irak qu'ont les développeurs d'Electronic Arts. C'est... Différent.
Jouabilité 12/20La prise en main ne convient pas à tout le monde, en particulier en raison d'une visée déroutante et de déplacements parfois un peu mous. On s'y fait, ce qui n'est pas le cas du gameplay excessivement répétitif en solo et un peu trop limité en multi.
Durée de vie 13/20La campagne solo n'excède pas les 7 heures et on recommande vivement de la réserver au coop. Une fois bouclée, on ne voit guère de raison d'y revenir. Reste le multi, sympa mais avec seulement 4 modes pour 6 cartes, il manque un peu d'envergure.
Bande son 14/20De gros problèmes de synchronisation entachent des doublages volontairement caricaturaux qui font sourire. Quelques musiques sortent du lot.
Scénario 12/20Tout en cherchant à s'inspirer des séries B, EA n'a pas cherché à pondre un scénario "rigolo" qui aurait pu tourner au ridicule, du coup, Army Of Two se contente d'un prétexte viril à l'action qui ne prend pas de risques inutiles. C'est très bien comme ça.
Note Générale 12/20On aurait voulu faire remonter Army Of Two dans notre estime, mais rien à faire, même en y faisant passer 3 testeurs, il ne reste qu'un titre des plus moyens à la réalisation inégale et à l'intelligence artificielle digne d'un nanar du FPS russe. Franchement pesant en solo, un poil plus fun en coop et correct en multi, Army Of Two, ses pseudo innovations et actions coopératives n'apportent finalement rien au genre en prenant la forme d'une exagération absurde de ce qui existe déjà. Il pourra éventuellement satisfaire les amateurs de gros shoots peu exigeants. Le hic étant qu'il a la malchance de sortir le même mois que Rainbow Six Vegas 2.
Note des lecteurs : 15/20
Lire les 67 commentaires
Donnez votre avis !


Note : La note générale est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères. 








TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Ven 28 Mar - 09:52 (2008) Répondre en citant  
Message
  Alex
Lieutenant


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 193
Localisation: alsace
Masculin
Qualité du joueur:
Age du joueur.: 32

Salut tout le monde,
J en parlais encore à Loulou hier soir avec beaucoup d enthousiasme,
et finalement je ne me suis pas trompé sur la qualité du jeu,
voici ma nouvelle acquisition dès ce soir !!!
ca me changera de cod4, et c est en attendant que tout le monde ait à nouveau sa console pour du TM2
bien que ça n ait rien à voir dans le gameplay, j adore quand c est médiéval, légendaire ou epique, et que ça bouge de partout

voici le test de VIKINGS, battle for Asgard

Intérêt : 17/20
Il est des jeux dont on tombe sous le charme. Magnifique, jouissif, Viking s’apprécie autant dans ses ballades bucoliques que ses batailles frénétiques. Les actions mémorables s’enchaînent et l’on passe outre les défauts pour se focaliser sur l’aventure épique.
Graphisme : 17/20
Relativement impressionnant sur le plan technique, Viking séduit surtout par l’hallucinant travail artistique et architectural. On apprécie aussi le travail sur les ambiances, les nuits pluvieuses laissant la place au doux soleil lorsque l’on nettoie un lieu.
Animation : 14/20
Les animations de Skarin en particulier et des autres personnages en général sont vraiment excellentes, avec une bonne maîtrise du ralenti pour les "finishing moves". Reste que la fluidité souffre un peu au cœur des sièges, lorsque l’on déclenche en plus des magies.
Son : 15/20
Les musiques sont grandioses, bien qu’un peu rares, et les bruitages de qualité. Sans être mauvais, les doublages français sont loin d’avoir la conviction de la V.O. que l’on entendait dans les vidéos.
Jouabilité : 16/20
La prise en main est simple, mais le résultat excellent. Combat, infiltration, plate-forme, exploration, interface… tout fonctionne à la perfection. On peine un peu à se repérer lors des gros assauts, noyé dans la marée humaine, mais rien de vraiment gênant.
Multijoueur : -/20
Malheureusement absent.
Difficulté : 16/20
Très progressive et très bien dosée, du moment que l’on prend le temps de collecter l’or pour s’équiper et de réfléchir à ses actions. Sauvegardes régulières et points de transfert bien positionnés évitent de rendre les morts trop pénalisantes.
Durée de vie : 15/20
Pas évidente à évaluer considérant la taille croissante des îles. Cela dépend du temps que vous passer à explorer, de votre approche (furtive ou bourrine) mais cela excède les 15 heures.




_________________
chui bon, chui bon... c' est comme ça !!




AIM MSN

TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Mer 9 Avr - 09:54 (2008) Répondre en citant  
Message
  GeNeRaL K LIBRE
Invité


Hors ligne




voici le test de bully que je kiffe trop il é tro énorme on peut faire tro plein de conneris lol pour 50 euros neuf je vous le conseille!!!!!(jlé payer que 13 euro lol)


Graphismes 16/20Bully prend place dans un univers unique, géographiquement parfaitement organisé. La proximité entre l'école et la ville permet de passer de l'austérité du complexe scolaire à la variété d'une petite bourgade bourrée de charme. Certes, le clipping parfois grossier et les chutes de framerate constatées sur certaines machines font un peu tache, de même que les cinématiques, utilisant le moteur du jeu, avancent une modélisation sommaire des visages. Mais au final, ce GTA-Like s'en sort parfaitement bien.
Jouabilité 16/20Le gameplay de Bully n'a rien de novateur. Il alterne simplement entre les phases de bagarres où l'on matraque toujours la même touche, celles de déplacements, en skate ou à vélo notamment et des mini-jeux assez bien pensés et particulièrement simplistes. On apprécie la possibilité d'interagir avec n'importe qui, qu'il s'agisse d'élèves, de pions ou de passants. La liberté accordée au joueur est en ce sens salvatrice, les possibilités permettant de ne jamais tourner en rond. Tout juste pourra-t-on pester contre les temps de chargement présents à chaque entrée et sortie d'un bâtiment.
Durée de vie 16/20Pour voir le bout de Bully, en terminer avec toutes les missions et débloquer tout ce qui peut l'être, le joueur peut compter sur une bonne trentaine d'heures. Largement suffisant même si une certaine répétitivité a tendance à s'installer. Toutefois, l'histoire sait nous tenir en haleine et faire progresser l'importance et la réputation de Jimmy au fil du temps. Ajoutons à cela un mode coopératif qui permet de refaire les mini-jeux débloqués pendant les cours.
Bande son 16/20Avec des morceaux adaptés à chaque phase de jeu, la bande-son aurait tendance à se répéter inlassablement. Mais l'excellent doublage (en anglais), le respect du rythme de l'action et le côté cocasse de certaines cut-scenes font de Bully un titre possédant une ambiance sonore très appréciable.
Scénario 16/20On tombe très vite dans les clichés et la caricature des caractères et des classes sociales mais la plupart des situations débordent de vérité. Jimmy est un personnage incroyablement attachant que l'on va prendre plaisir à voir évoluer dans un climat hostile. Demeurent ces paradoxes entre sa forte personnalité et son côté larbin imposé par le genre...
Note Générale 16/20Bully Scholarship Edition exploite le genre avec panache et habileté, nous donnant l'impression d'évoluer avec le neveu de l'un des personnages de GTA. La surenchère de langage grossier et de violence gratuite parvient à rester digeste grâce à une vraie exploitation de la personnalité des nombreux personnages que Jimmy rencontre au fil de l'aventure. Celle-ci se vit donc intensément et saura ravir les amateurs du travail de Rockstar. Le développeur a su conserver sa patte, parfois maladroite certes, sans pour autant nous servir du réchauffé. Et ça, c'est un plus non négligeable.
Note des lecteurs : 17/20
Lire les 21 commentaires
Donnez votre avis !


Note : La note générale est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères. 

Infos Jeu

Editeur : Take 2 Interactive Développeur : Rockstar Type : Action Site web officiel : Cliquez ici Support : DVD Multijoueurs : Jusqu'à 2 joueurs en coopération Sortie France : 07 mars 2008 Sortie USA : 04 mars 2008 Version : Texte et manuel en français, voix en anglais Classification : Déconseillé aux - de 16 ans Similaire à : Grand Theft Auto : San Andreas Le Parrain


Commander sur Alapage

Achetez-le sur Alapage Jeu neuf : 49.9 €



En Plus...






TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Ven 9 Mai - 10:02 (2008) Répondre en citant  
Message
  Alex
Lieutenant


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 193
Localisation: alsace
Masculin
Qualité du joueur:
Age du joueur.: 32

Hello à tous,
tentons de faire encore un peu vivre ce forum avec nos avis sur GTA nouvelle cuvée
J ai trouvé sur le net un test qui convient tout à fait à ce que je pense
Ensuite à vous de vous faire une opinon une fois le jeu fini
A bientot sur le XBL

Reste qu’à mon sens, la baraque qui tient sur ces fondations est légèrement moisie sur les bords. Avoir une aire de jeu fabuleuse est une chose, l’exploiter correctement en est une autre. Pour commencer, en guise de liberté, le joueur aura vite fait le tour des possibilités de la ville. 2-3 Boutiques, une dizaine de restos, deux clubs de strip-tease, quelques putes de-ci de-là… sincèrement on en a vite fait le tour. On s’achète quelques fringues, on va tirer sa crampe dans un coin sombre (mais toujours en voiture)… et pour preuve que l’on risque de s’ennuyer rapidement, les développeurs ont parsemé les rues de rampes qui vous permettront de faire de beaux sauts, histoire d’offrir un challenge supplémentaire, challenge qui jure totalement avec l’idée même du scénario. N’espérez pas non plus aller sur une île sans autorisation. Genre la troisième, barricadée par des dizaines de flics, bateaux et hélico compris, tant que le scénario ne vous en a pas donné l’ordre…

Ensuite, les possibilités sont restreintes. Elles ne sont nombreuses qu’en apparence. Sortir Michelle ? Ca va une fois, deux à la rigueur, d’autant plus que quelques minijeux simplistes genre bowling ou fléchettes sont disponibles, mais ça gave rapidement. Pas question de la ramener chez vous lorsque vous avez un appart potable. Pas question de l’emmener dans un club de strip-tease… les développeurs n’ont pas jugé pertinentes ces possibilités pourtant amusantes et tout à fait dans l’idée d’un GTA. On notera aussi pas mal d’incohérence. Genre une discussion avec la même Michelle (qui a perdu son chaaaat). Après l’avoir appelée en pleine nuit et s’être fait envoyé balader parce qu’elle veut dormir, elle rappelle une demi-heure après, inquiète de savoir que l’on bosse pour un gangster. Finalement, au petit matin, alors qu’on va la chercher, elle nous demande ce que l’on fait comme boulot… Alors bon, c’est un concours de circonstance qui n’arrivera qu’à peu d’entre vous, mais ça fait quand même tâche.


Ma note :
15/20 parce qu il reste encore le Live et que foutre le bordel à plusieurs c est pas mal,
d ailleurs les parties endiablées sur flic / badits hier m ont bien fait délirer
N est ce pas Ioneb?
_________________
chui bon, chui bon... c' est comme ça !!




AIM MSN

TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Sam 10 Mai - 10:45 (2008) Répondre en citant  
Message
  GeNeRaL K LIBRE
Invité


Hors ligne




c vrai que le solo je ne m'éclate pas du tout mais niveau multi pour moi c largement mieux que cod4 apré cela reste mon avi!!!!!





TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Lun 12 Mai - 17:35 (2008) Répondre en citant  
Message
  M2F o GuNNEr o
Lieutenant


Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2007
Messages: 286
Localisation: charentes-maritimes
Masculin
Jeux préféré(s): COD 4 bien sûr!!
Qualité du joueur:
Age du joueur.: 18

Moi j'aime les deux et cela dépend des personnes en ligne!!!!
Quelu'un souhaite jouer?je répondrai toujours présent!!!
Et si je suis seul pourquoi ne pas continuer à découvrir ce jeu si attendu!!
43% et 15h de jeu pour ma part!!!
Bye à tous!!
_________________
Salut à tous sur ce forum remis au gout du jour!

M2F o GuNNEr o
Lieutenant de la M2F (ladder Call of Duty 4 S&D normal)




MSN

TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Mer 14 Mai - 13:30 (2008) Répondre en citant  
Message
  Alex
Lieutenant


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 193
Localisation: alsace
Masculin
Qualité du joueur:
Age du joueur.: 32

Bah je pense que chaque nouveau jeu que l on découvre est mieux que le précédent...
Je me rappelle des termes des jerem qui disait que le live de Army Of two était excellent.
Bah ça n a pas duré deux semaines qu il était à nouveau avec nous sur COD4.
Un bon jeu se voi sur la durée... 7 mois de live sur COD4 sans en être totalement dégouté, ça prouve sa qualité non?
Pour info les serveurs de GTAIV se sont déjà vidés de moitié.
on verra le resultat dans un mois, si c est toujours le jeu le plus joué en live... quoiqu en termes de sorties à venir y a pas de mega gros titre, mais avec du DBZ, NINJA GAIDEN 2,  Metal Gear4 et quake wars à sortir le mois prochain... ca va encore diminuer quand meme...
pour ma part j en suis à 71% et 28 heures... mais c est trop, j arrete et je retourne sur San Andreas lol Wink
_________________
chui bon, chui bon... c' est comme ça !!




AIM MSN

TESTS DE NOS JEUX CULTES
 MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:15 (2018)  
Message
  Contenu Sponsorisé







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MercenarieS for FuN Index du Forum » Infos du live

Page 1 sur 2
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Xbox Xtreme by Scott Stubblefield